Mai

OUVRONS LA PORTE À LA CHARITÉ

Marie est une grande femme qui n’est remplie que d’amour et qui n’hésite pas à donner sans limite. Elle donne sans demander quoi que ce soit en retour. C’est ce que nous appelons un amour inconditionnel et il n’y a pas plus bel amour humain que celui que cette mère a donné à son fils. Tout d’abord, Marie c’est ouverte au projet de donner le Christ au monde ; elle participe ainsi au salut du monde opéré par son fils. En effet, elle a consacré sa vie à donner et à aider son fils à accomplir sa mission. N’est-ce pas là un grand exemple de charité? Avant que Jésus donne sa vie pour nous, il confia l’humanité aux mains de Marie en disant:<< Jean, voici ta mère ; mère, voici ton fils. >> Pour ainsi dire qu’elle n’a pas seulement donné à Jésus, mais également à nous tous. Elle continue aujourd’hui à nous ouvrir ses bras et son cœur maternel : nous pouvons recourir à elle lorsque nous ressentons le besoin d’être aimés, accueillis, soutenus, réconfortés, consolés. Terminons en citant Éloi Giard, notre curé, :<< Maman je suis peut-être plus long que toi, mais toi tu es plus grande que moi. >> Les Étoiles Filantes de Marieville

ARTS ET SPIRITUALITÉ EN MUSIQUE

« C’est le mois de Marie, c’est le mois le plus beau… » Ce thème a inspiré bien des compositeurs, surtout catholiques et orthodoxes, mais pas seulement. Passons donc de bons moments musicaux avec Marie. Stabat Mater (Vivaldi, 1712) Par le « prêtre roux ». « La mère se tenait debout, en pleurant, près de la croix ». On reconnaît l’air dès les premières notes et on part en méditation sur la Passion, avec une instrumentation qui annonce la résurrection. Stabat Mater (Pergolesi, 1736) Plus méditatif que le précédent. On imagine la Vierge au ciel présente à nos difficultés comme avec celles du Christ lors de la Passion. Cantate 147 (Bach, 1716) Sur le thème de la Visitation. Une demi-heure d’acquièscement heureux à l’appel de Dieu jusqu’au summum du choral final : « Jésus, que ma joie demeure » Belle intériorisation de l’expérience religieuse de Marie elle-même. Version Harnoncourt avec le Concentus Musicus de Vienne. Regina Coeli (Mouret, 1742) Beaucoup plus lyrique que le Regina Coeli grégorien que nous chantons en camp. Version Mady Mesplé avec l’orchestre de chambre Jean-François Paillard. Ave Maria (Schubert, 1825) Tout le monde connaît cette simple et touchante prière. Ave Maria (Gounod, 1853) Plus orné que le précédent, pour les adeptes de virtuosité. Magnificat (Pärt, 1989) Tout le sens de l’action de grâces de Marie (Lus 1, 46-55), d’une beauté cosmique et transcendante. Version du King’s College Choir. 2 Hymns to the Mother of God (Tavener, 1985) Le premier Hymne est un intense canon qui fait ressortir la puissance de la Mère de Dieu, dont « toute la création s’honore », comme « Temple sanctifié et paradis mystique ». Le second, d’une psalmodie très douce, demande aux apôtres d’apporter le corps de Marie à Gethsémani et au Christ de recevoir son âme. Today the Virgin (Tavener, 1989) Inspiré d’un chant de Noël populaire médiéval, rythmé par des alléluias d’une joie croissante et communicative. Lament to the Mother of God (Tavener, 1989) Vision éthérée, éternelle et contenue de la peine de Marie à la vue de son Fils et Seigneur crucifié. Sylvain Bélec Coordonnateur

LE FRÈRE FLAVIEN LAPLANTE CSC

Au camp Zachée, nous avons eu l’honneur de rencontrer des religieux de la Congrégation de Sainte-Croix. Ils font partie d’un petit comité de quelques personnes qui essaient de faire connaître Flavien pour que celui-ci devienne par la suite un saint. Pauline, Conrad et Donald sont venus nous parler de ce frère qu’ils ont connus pendant plusieurs années. Il se nomme le Frère Flavien. Il est né dans le petit village de St-Louis-sur-Richelieu en 1907. Très jeune, il commence à prier et à se confier à Dieu. À l’âge de 15 ans, il se consacre à Dieu tout entier. Flavien a perdu sa mère très jeune. Il se confie donc à Notre Mère commune : La Vierge Marie. Ce jeune garçon a un rêve : devenir missionnaire au Bengale. Il prie tous les soirs jusqu’à très tard dans la nuit. Il a connu le Saint Frère André. En 1934 (à 27 ans) il est choisi pour la mission au Bengale. Son rêve commence à devenir réalité. Rendu là-bas, il construit des écoles et il s’occupera de celles-ci comme professeur et directeur Durant la 2eme guerre mondiale, il y a de nombreux enfants qui sont devenus orphelins. Le Frère Flavien a décidé de prendre en charge 200 enfants. Celui-ci a fait connaître aux enfants leur vraie mère : La Sainte Vierge. Il leur a dit qu’ils pouvaient se confier à elle. Il a construit une grotte dédiée à la Vierge. Cette grotte a été déclarée lieu de pèlerinage national et attire énormément de gens chaque année au Bangladesh. Pendant la guerre, les pêcheurs ne pouvaient malheureusement pas pêcher, le gouvernement ayant pris leurs barques pour des raisons militaires. Le Frère Flavien décide d’intervenir. Il apprend le métier, défend les pêcheurs des attaques des pirates des mers et part avec eux des semaines en haute mer. Voulant sortir ses coéquipiers et de la misère, il prie chaque nuit. Finalement, après plus de 40 ans passés là-bas. Le Frère consacre ses dernières années au silence, dans la solitude de l’ermitage de Diang. Il quitte ce monde en priant : « Viens, Seigneur Jésus ». Pour conclure, d’après-moi, Flavien est un très bon exemple de courage et de bonté car il a su s’occuper de tant d’enfants, en les aimant comme s’ils étaient ses propres enfants. Il a surmonté toutes les épreuves de sa vie en priant Marie et le Seigneur. Il est un bon exemple à suivre. Il y a des gens qui l’ont prié et apparemment, il y a eu des miracles. Ils ont été guéris. Qui sait, peut-être que si vous aussi vous priez pour quelqu’un de malade, cette personne sera guérie ? Essayons de faire connaître cette belle personne aux gens que nous connaissons pour que le Frère Flavien soit béatifié. Annabelle Morin Les Mains de Villeray

NATURELLEMENT - ECOSIA

Dans Salut!Terre, nous voulons tous et chacun faire une différence pour l`environnement à l`aide de petits gestes accomplis au quotidien. Aujourd`hui, je veux vous proposer une façon vraiment pas difficile de faire une différence! Saviez-vous qu`il pouvait avoir un lien entre faire des recherches sur Internet et planter des arbres? Eh bien je peux vous assurer qu`il y en a un et il s`appelle Ecosia. Ecosia est un moteur de recherche exactement comme Google, sauf qu`avec Ecosia, un arbre est planté à chaque recherche que l`on fait. Jusqu`a maintenant, plus de 7 milliards d`arbres ont été plantés à l`aide de ce moteur de recherche et j`ai fait ma contribution avec 22 arbres! Parce que, oui, on peut savoir le nombre d`arbres plantés au total et le nombre d`arbres que nous avons fait planter! C`est vraiment valorisant de voir le nombre d`arbres monter. On se dit: «Wow! Un travail obligatoire d`école me permet d`aider la Terre en utilisant un moteur de recherche qui plante des arbres!» Nous savons pertinemment à quel point la reforestation est importante pour subvenir aux besoins de la planète. Nous savons tous également que les arbres sont nécessaires à la vie, car ils filtrent le dioxyde de carbone pour en faire de l`oxygène. C`est donc la moindre des choses que d`utiliser Ecosia au quotidien pour aider l`environnement facilement. Je vous lance donc le défi qu`Ecosia devienne votre principal moteur de recherche! Poser un geste si facile qui plante des arbres autour du monde, on ne peut pas dire non à ça! Éliane Bolduc Team Holy Spirit de St-Valérien

À LA SAUCE SUD-EST - L'ASCENSION

Suite à Pâques, nous allons vous parler d’un événement TRÈS important, pour ne pas dire primordial, dans la compréhension de la mission du Messie; mission qui devient la nôtre et celle de toute l’Église. Mais que s’est-il passé à l’Ascension? Jésus, dans sa grâce, a expliqué aux apôtres leur mission d’évangélisation et est ensuite allé rejoindre sa place de Fils de Dieu à la droite de Dieu le Père. Lors de cet événement, Jésus a confié une tâche titanesque à ses apôtres : celle de commencer l’évangélisation du monde entier, dont nous poursuivons la progression après les premières avancées des apôtres, témoins et martyrs. Comme l’ont dit les anges, il ne faut rester là à regarder le ciel, mais continuer d’avancer sur le chemin tracé avant nous par le Messie. En d’autres termes, il ne faut pas niaiser en faisant du surplace. Et n’ayons pas peur d’avancer, car qui n’avance pas recule. Seigneur Jésus, Tu es le seul médiateur entre l’humanité et Dieu Dans tous les siècles passés et à venir, Et ta vérité reste éternelle et toujours identique. Nous voilà à ta suite, Cat tu nous ouvre la porte à TA charité, Une charité incommensurable. Amen. La Communauté St-Hyacinthe

NOUVELLES DE ST-CÉSAIRE-ROUGEMONT

Ah !!! Pâques !!! IL est Ressuscité, Alléluia ! Alléluia ! « Il est ressuscité et il vous précède en Galilée » (Mt 28, 1-10). On entend aussi dans la parole de Dieu : «Que peut-il venir de bon de Galilée ?» (Jn 1, 46) Oui il est en Galilée, car la Galilée, c’est la région des petits (la Galilée a souvent été perdue à la guerre et peuplée de païens), du monde ordinaire. Le Ressuscité ne sait pas montré aux grands en premier, il est apparu aux petits, aux pauvres, aux affligés… Mgr Robillard a dit que si nous actualisons la fin de l’évangile, on pourrait lire : « Soyez sans crainte, allez annoncer à mes frères qu’ils doivent se rendre à St-Césaire, Rougemont : c’est là qu’ils me verront. » Comme Mgr Jean-Marc Robillard a dit dans son homélie le dimanche de Pâques, le Christ est là, parmi nous… dans nos petits gestes d’amour que l’on fait à chaque jour : une mère qui prépare le repas pour sa marmaille, un père qui se lève la nuit quand son enfant est malade, des jeunes qui s’entraident, ce sont tous là des petits gestes d’amour faits envers autrui… Et c’est ainsi que l’on peut reconnaitre l’Amour du Christ Ressuscité. Dans cette même lignée, durant la montée Pascale, il y a eu 3 beaux gestes concrets qui ont été posés où on a pu voir l’effet du Christ Ressuscité rempli d’Amour. Le vendredi Saint, les jeunes du club ont été rendre visite aux personnes âgées du Collège en face de l’église de St-Césaire. Ils ont célébré la liturgie avec elles et leur ont remis de petits présents qu’ils avaient confectionnés (une petite pince-note avec une croix collée dessus et un message de Joyeuses Pâques). Par la même occasion, les personnes âgées leur ont remis 80 petits paniers de Pâques à distribuer le dimanche dans leurs communautés. Ces paniers ont été remis aux jeunes présents aux célébrations de Pâques aux paroisses de Rougemont et St-Césaire. Pour le 3e geste, les jeunes du club avaient planté des graines et des petites pousses de plantes reçues lors de leur activité de l’action de Grâce. Tout l’hiver, ils les ont entretenues, leur ont donné de l’Amour et lors du dimanche de Pâques ces petites plantes ont été remises aux familles présentes en paroisses en leur demandant de continuer de leur donner de l’amour. Les jeunes se sont impliqué par amour du Christ qui vit en eux, tout au long de la montée pascale, lors des célébrations de la Passion, du chemin de croix, de la Veillée Pascale et du jour de Pâques… Alléluia ! Nous avons une jeunesse florissante et active, une belle relève qu’il fait bon voir dans nos églises, comme nous le disent nos aînées. Les Moussaillons de St-Césaire-Rougemont