Novembre

30 ANS D'EXPÉRIENCE, UN NOUVEL ÉLAN

Au cours des dix dernières années, le quartier de Montréal Villeray a vu un club Salut!Terre s'épanouir d'années en années. Les trois dernières années nous ont permis de développer plusieurs piliers du christianisme et du mouvement : l'espérance, la foi ainsi que la charité. Cela nous a permis de faire des expériences enrichissantes, de rencontrer de nouvelles personnes et de répandre la joie autour de nous. Cette année du trentième nous permet de voir notre avenir ainsi que de progresser vers de nouvelles initiatives qui nous inviteront au dépassement de soi. Nous avons des défis à relever par rapport à l'environnement et pour que plus de jeunes acceptent Jésus Christ dans leurs vies. Nos buts vont être plus grands. Finalement, dans les années qui suivront, nous devrons voir à ce que les femmes et les hommes soient égaux, que nous acceptions les signes religieux et que nous aidions les plus démunis. Tous ces objectifs nous donnent un nouvel élan. Club de Montréal, Villeray

LE RÊVE DE DIEU

Notre club a écouté un court-métrage proposé par l’office de catéchèse du Québec en tant que matière à réflexion. Il portait sur le rêve. Le film a été réalisé par Émile Roy, youtubeur et fils de Patrice Roy, le gars qui fait le Téléjournal. En résumé, un jeune nommé Nicolas doit faire un oral sur son rêve le plus intime. Il réalise alors qu’il n’a pas de rêve, il entame donc un cheminement pour le découvrir. Nicolas se dit en lui-même qu’il est un gars comme tout le monde, trop normal, ayant fait les mêmes activités que tout le monde, sans talent particulier. Après avoir consulté ses parents et sa meilleure amie, il n’arrive toujours pas à trouver son rêve. Il ne veut pas d’un rêve tout fait d’avance, il fait des recherches sur Google, mais rien ne le satisfait. Il ne sait pas ce qu’il veut faire dans la vie et commence à penser à ne pas faire l’oral en désespoir de cause. Il commence donc à aller dans les boîtes de nuit et à fêter fort, à être quelqu’un d’excentrique, portant une chemise multicolore. Il se rend compte qu’il n’est pas heureux dans ce mode de vie, il a l’impression que peu importe ce qu’on fait, il n’y a rien qui va changer dans le monde. Il finit par faire son oral sur l’apologie de la différence entre les gens et du changement. L’œuvre nous toucha, mais nous avons songé à aller encore plus loin dans notre réflexion avec une optique chrétienne, car avoir des rêves, c’est déjà à la portée de tout le monde, chrétien ou pas. Après réflexion, nous avons réalisé quels étaient nos rêves. Le rêve de François serait de voir de son vivant un Québec libre. Charles et Pierre-Luc rêvent de jouer dans la NFL. Marie-Anne et Maylika voudraient apporter la paix dans le monde. Noah et Vincent aimeraient avoir leur propre émission de télévision chrétienne. Des rêves personnels, nous en avons tous, même Nicolas a réalisé qu’il en avait un, même s’il était très flou. Nous trouvons qu’il est fondamental d’avoir des rêves, c’est quelque chose de très bon, très positif. Dieu veut que nous rêvions pour que l’on puisse se dépasser. Mais avec Jésus nous sommes appelés à encore plus grand, la foi. En résumé, le rêve de Dieu c’est le salut du monde, par la foi en lui et les bonnes œuvres. Apporter le Royaume de dieu en ce monde! Le rêve de Dieu pour toi en particulier, ta vocation, peut t’emmener beaucoup plus loin que tu n’aurais jamais pu imaginer. Quand Dieu est à la première place dans tous les aspects de notre vie, nous sommes appelés à quelque chose de beaucoup plus grand que les idées humaines. Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes (1 Corinthiens 1). Le baptême, c’est mourir à soi-même pour renaitre en Christ. Nous pouvons être nous-mêmes dans l’erreur, Jésus ne l’est pas. Saint Paul, le plus grand missionnaire de l’histoire, n’avait aucune idée où le Seigneur l’emmenait, c’était haut-delà de lui-même, et c’est pourquoi il a accompli des choses extraordinaires, il était propulsé par quelque chose de plus grand que lui. On peut dire que l’on tient la Main de dieu quand l’on ne sait pas exactement où l’on va. Les Moussaillons St-Césaire/Rougemont