Septembre

OUVRONS LA PORTE À LA CHARITÉ Les plans ne se réalisent pas d’eux-mêmes. La porte menant à nos engagements ne s’ouvre pas d’elle-même; il faut la pousser! L’initiative, la volonté que les choses bougent et l’inspiration de l’Esprit assureront nos réussites collectives, preuves de notre fidélité à nous-mêmes. D’autant plus que nous sommes plusieurs clubs à pousser dans la même direction, celle de l’amour. Depuis 27 ans, en clubs, nous vivons la charité, avec courage et ingéniosité. De l’automne au printemps, nous nous rassemblons, nous planifions et préparons des projets en discernant entre nous et avec le Seigneur, nous nous distribuons les tâches, nous intéressons d’autres jeunes à ces activités, nous nous dirigeons vers nos buts progressivement, jusqu’aux grands sauts dans la foi qui voient l’achèvement de tous nos efforts. Alors, l’action de grâce s’élève et les retours permettent que ces expériences soient nourrissantes et réconfortantes. Tous ces engagements pour autrui forment la tradition de notre Mouvement. La porte est ouverte et nous voulons la garder ouverte… au-delà de notre passage dans Salut!Terre. L’engagement, la fraternité et la prière continueront, avec la bénédiction de Dieu. Telle est notre foi, telle est notre charité, telle est notre espérance. Sylvain Bélec Coordonnateur

Arts et Spiritualité En Musique Cette année, je vous propose une série d’articles qui présentera des œuvres religieuses de la musique classique. Ces œuvres font partie du patrimoine des croyants; elles peuvent inspirer la vie spirituelle, comme elles la nourrissent depuis des siècles, comme d’ailleurs elles donnent de la profondeur aux trames sonores du cinéma encore aujourd’hui. En effet, la musique, le plus immatériel de tous les arts, parle directement à l’âme… et suscite l’amour et l’engagement. Ne doit-elle pas être interprétée, par de vrais instruments? Ces œuvres seront celles que j’aime et qui sont accessibles sur disque ou sur Youtube. Un thème mensuel les regroupera. Dans une approche chronologique, ce premier article touchera des œuvres inspirées par L’Ancien Testament Israël en Égypte (Händel, 1739) Cet oratorio (opéra sur un sujet religieux) est un essai d’interprétation des relations entre l’être humain et Dieu. Un Dieu libérateur prend l’initiative de se révéler – « The people shall ear » - et la comémoration et la réponse du peuple libéré ne peut être que chorale, que collective. Samson (Händel, 1743) Une superbe série d’airs exprime une acceptation calme mais énergique de la volonté divine, de l’aveuglement à la victoire finale : « Total eclipse », « Your charms to ruin led the way », « Thus when the sun ». Un immense succès à l’époque et qui ne se dément pas, grâce à une orchestration qui épouse toujours les mouvements de l’âme. Samson et Dalila (Saint-Saëns, 1877) Sur le même thème, mais traité sur le mode de l’opéra pur, en insistant sur l’histoire d’amour tragique et l’exotisme.

Judith, Ouverture (Serov, 1863) Une musique et pleine de rebondissements, comme l’histoire de résistance à l’envahisseur qui l’a inspirée. Symphonie de Psaumes (Stravinsky, 1930) Composée « à la gloire de Dieu » en latin avec une forme musicale orthodoxe et moderne, cette œuvre atteint l’universalité. La supplication du 1e mouvement (Psaume 39) passe à l’action de grâce « Il m’a remis debout » (Psaume 40) pour aboutir à la glorification (Psaume 150). Lux aeterna (Ligeti, 1966) Des voix innombrables chantent la même mélodie à des vitesses différentes, superposant les vagues éternelles de la Création et de la Sagesse. Utilisée dans 2001 : Odyssée de l’espace. In convertendo captivitatem (Rameau, 1718) Belle interprétation du Psaume 126 : un psaume célébrant la libération de l’Exil à Babylone. Cantate 140 « Wachet auf » (Bach, 1731) La sublime, digne et enjouée cantate du veilleur est basée sur le Cantique des Cantiques (mariage en Dieu et l’âme humaine) et la parabole des 10 vierges (Mt 25, 1-13). Cette foi se veut attente, vigilance et invitation permanente à se réveiller pour se mettre en route vers l’union avec le Christ (surtout les mouvements 1,4 et 7). Coronation Anthems (Händel, 1727) D’une glorieuse simplicité, la musique du couronnement de Georges II est jouée à chaque nouveau couronnement et office royal. Le texte reprend I Rois 1, 38-40 ou le prêtre Sadoq et le prophète Nathan donnent l’onction au roi Salomon. Le pouvoir doit ainsi s’exerçer avec justice, compassion et au service de la vérité. Sylvain Bélec, Coordonnateur

Ouvrons la porte à la Charité! Les moussaillons ont bien débuté leur saison. Une rencontre fraternelle dans la joie a lancé notre année avec la bénédiction de notre curé Réjean. En ouvrant leur porte, des recrues arrivent! Mais qu’est-ce que ce thème fait résonner en eux? «Ouvrons la porte à la Charité!» En quelques mot sous forme de débriefing, ils ont fait retentir ces simples mots. La Charité a plusieurs facettes et est perçue différemment de l’un à l’autre, mais tout se rejoint. Premièrement, sous le sens… : Amour, Écoute, Respect… Si nous ouvrons la porte de notre cœur, nous créons une ouverture vers les autres. Nous nous respectons et nous nous entraidons dans les pas à franchir vers notre avenir. Nous devenons DON de nous pour les autres et vice versa. Chacun récolte, chacun sème. La Charité peut aussi être en parallèle à l’argent, par rapport au pauvre, au plus petit, au démuni. Mais la pauvreté n’est pas juste une question monétaire. On peut être pauvre sous diverses facettes dans la vie… : maladie, blessure, solitude, peine, décès, un obstacle… etc… Les Moussaillons ont décidé que chacune de leur implication cette année serait orientée vers ce thème. Allons… «Ouvrons la porte à la Charité!» Bonne saison à tous! Kevin, Audrey, Charles-Étienne, François, Charles, Pierre-Luc et Marianne … Les Moussaillons de Saint-Césaire/Rougemont